vendredi 7 avril 2017

1791. Encyclopédiana, ou Dictionnaire encyclopédique des Ana.



[LACOMBE (Jacques, dir.)].

Encyclopédiana, ou Dictionnaire encyclopédique des Ana. Contenant ce qu’on a pu recueillir de moins connu ou de plus curieux parmi les saillies de l’esprit, les écarts brillants de l’imagination, les petits faits de l’histoire générale et particulière, certains usages singuliers, les traits de mœurs & de caractères de la plupart des personnages illustres anciens & moderne ; les élans des ames fortes & généreuses, les actes de vertu, les attentats du vice, le délire des passions, les pensées les plus remarquables des philosophes, les dictums du peuple, les réparties ingénieuses, les anecdotes, épigrammes & bon mots ; enfin les singularités en quelque sorte des Sciences, des Arts, & de la Littérature.

Paris, Panckoucke, 1791.
[A Paris, / Chez Panckoucke, Hôtel de Thou, rue des Poitevins / M. DCC. XCI.] 

In-4° plein veau blond d'époque, dos lisse orné de fers doré, pièce de titre de maroquin rouge, roulette dorée encadrant les plats (reliure un peu frottée), VII, [1 bl.], 963, [1 bl.] p. (erreur typographique de numérotation de pages : on passe de la p. 296 à la p. 317, puis de la p. 396 à la p. 377, sans perte de texte), texte sur deux colonnes, cachet ex-libris au verso de la page de faux-titre.

Exemplaire en bel état de cette édition originale.

Avertissement des éditeurs :
    L'Encyclopédiana est un supplément à l'Encyclopédie méthodique, dont elle fait une partie aussi nécessaire qu'agréable. Le mérite de cette collection consistoit à renfermer dans un seul volume (de 964 pages in-4°) ce que tous les ouvrages connus fous le titre d'Ana, & ce qu'un très-grand nombre de volumes de recueils fugitifs, de livres rares & singuliers, offrent de remarquable & de saillant dans les différentes parties des Sciences, des Arts, de l'Histoire & de la Littérature. On s'est attaché principalement à faire connoître les hommes célèbres par les traits de mœurs & de caractères, & par les saillies d'humeur & d'esprit qui leur sont échappés. Ils sont peints dans cette nouvelle galerie, moins suivant le costume de leur représentation, que dans le négligé de leur vie privée.
   On a fur-tout eu l'attention de recueillir les pensées, les mots, les singularités, les ridicules, les formes, les traits qui peuvent convenir & s'approprier à des personnages mis en scène. L'ancienne Encyclopédie in-folio devant parcourir dans son immense projet le cercle entier de toutes les connoìssances, n'avoit cependant qu'effleuré quelques-uns de ces objets que nous nous sommes proposés de completter tant dans cette Encyclopédiana, par rapport à la Littérature, que dans le Dictionnaire des amusemens des sciences mathématiques & physiques, des arts & de 1'industrie, qui est actuellement sous presse, & dont on a déjà publié les planches gravées. Il eût été sans doute possible de donner une grande extension à l'un & à l'autre de ces recueils ; c'étoit même sous ce point de vue que nous l'avions d'abord proposé à l'entrepreneur de l'Encyclopédie.
   En effet, disions-nous, l'Encyclopédie méthodique ayant pour objet principal l'enseignement, comprend dans sa vaste étendue le domaine utile des sciences, des arts, de l'histoire, & des belles lettres. L'Encyclopédiana, au contraire, ayant pour but l'amusement des lecteurs, doit présenter ces mêmes objets sous des formes toujours agréables, variées & intéressantes. L'Encyclopédie méthodique pose les principes, elle établit les loix & les règles, elle donne les élémens & le développement des connoissances humaines ; & dans sa marche didactique, elle procède avec la gravité qui convient à l'importance de sa doctrine & de ses préceptes. L'Encyclopédiana, plus rapide dans sa course, écarte tout ce que les sciences & les arts ont de sérieux, & ne prenant de toutes choses que la fleur & le plaisir, elle cherche à les répandre avec autant de légèreté que de profusion. Cette partie de l'Encyclopédie moins profonde, moins lumineuse, moins savante, que les autres, mais aussi plus vive, plus diversifiée, plus singulière, doit se montrer toujours sous des dehors séduisans. Enfin l'Encyclopédiana fermera le cercle des connoissances, en s'attachant essentiellement à reprendre tout ce que les savans auteurs & éditeurs de l'Encyclopédie méthodique ont dû rejeter de leur plan. Cependant l'Encyclopédiana n'exclut point dans son exécution l'ordre & la méthode ; c'est au contraire en les observant qu'elle peut justifier son titre ; c'est en quelque sorte en repassant sur les traces de l'Encyclopédie méthodique que l'Encyclopédiana, & ensuite le dictionnaire des amusemens des sciences & des arts, compléteront toutes les parties, & suppléeront à ce que l'Encyclopédie a été forcée d'omettre, de rejetter ou de négliger.


Bibliographie :
   - Quérard (Joseph-Marie), La France littéraire ou dictionnaire bibliographique des savants, historiens et gens de lettres de la France, ainsi que les littérateurs étrangers qui ont écrit en français, t. IV, p. 366.
   - Namur (Jean Pie), Bibliographie des ouvrages publiés sous le nom d'ana, p. 20.


Vendu.




Si vous souhaitez obtenir plus d'informations à propos de ce livre ou le commander,
utilisez le formulaire de commentaire ci-dessous
ou
adressez-nous un message à
courrier@loiseaulire.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire