mardi 20 juin 2017

1617. SURHON (Jacques) — Nobilis Hannoniae Com. Descriptio


SURHON (Jacques).

Nobilis Hannoniae Com. Descriptio, Auctore Iacobo Surhonio Montano.

Gravure extraite de Petri Kaerii Germania Inferior id est, XVII Provinciarum ejus novae et exactae Tabulae Geographicae, cum Luculentis Singularum descriptionibus additis. à Petro Montano, publié à Amsterdam, chez Pieter van den Keere, en 1617.



Dimensions :
   - Dessin : 478 x 367 mm.
   - Cuvette : 483 x 373 mm.
   - Feuille : 540 x 440 mm.


   Les liens avec la carte de Surhon de 1572/79 sont évidents : les dimensions et l'échelle, l'étendue du territoire considéré, l'hydrographie, la forme et la situation des bois, la toponymie, la localisation des moulins et quantité d'autres détails.
   Dans le tracé de la limite du comté, Visscher s'écarte de son modèle en deux endroits : dans le haut Escaut à hauteur de Bouchain et aux abords de Mariembourg.
   Toute la partie inférieure de la carte est plus fournie que sur la carte de Surhon de 1572/1579. On y remarque des emprunts à la carte de Mercator de 1585 : le grand étang au sud de l'abbaye de Fourmies par exemple, et le ruisseau qui, sortant du grand bois au sud de Chimay, disparaît à l'approche de Nismes, ressurgit aussitôt et va se jeter dans le Viroin.
   Après 1622, les planches du recueil furent vendues à C.J. Visscher, qui substitua son nom à celui de Kaerius et modifia la date de 1616 en 1630. Ce furent apparemment les seules retouches apportées au cuivre initial.
   En résumé, nous avons à faire ici à une carte portant la date de 1616, dont la quasi totalité de l'information concernant le Hainaut remonte au levé exécuté par Surhon une quarantaine d'années plus tôt.
   Ces considérations ne doivent pas gâter le plaisir de contempler un bel exemple de carte hollandaise, à la décoration riche et savoureuse, dans une enluminure sans timidité. Il se fait que les panoramas de Mons et de Valenciennes qui y sont intégrés proviennent des gravures que Kaerius avait fournies pour une édition de Guichardin et qui, dans le cas de Mons, s'inspire du panorama de Braun et Hogenberg.


Bibliographie :
   - Lemoine-Isabeau (Claire), Cartes topographiques gravées du Hainaut, dans Images de Mons en Hainaut du XVIe au XIXe siècle, pp. 82-83.






350 euros (code de commande : 24412 - vendu).


Si vous souhaitez obtenir plus d'informations à propos de cette gravure ou la commander,
utilisez le formulaire de commentaire ci-dessous
ou
adressez-nous un message à

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire