mercredi 7 juin 2017

1743. NEUVILLE (Charles Frey de) - Oraison funebre du Cardinal de Fleury.


[FLEURY (André Hercule de)].

NEUVILLE (Charles Frey de).

Oraison funebre de S. E. Monseigneur le Cardinal de Fleury, Ministre d'Etat, &c. Prononcée au service fait par ordre du Roi, dans l'Eglise de Paris, le 25. Mai 1743. Par le R. P. de Neuville, de la Compagnie de Jesus.

Paris, Coignard - Guérin, 1743.
[A Paris, rue S. Jacques, / Chez J. B. Coignard, à la Bible d'or : / et les Freres Guerin, vis-à-vis les / Mathurins, à S. Thomas d'Aquin. / M. DCC. XLIII. / Avec Approbation & Privilége du Roi.] 

In-12 broché, 100 p.

Bon exemplaire, à toutes marges, de cet ouvrage peu courant.

À propos de ce texte : 
   Jamais texte ne fut plus heureux que celui de cette Oraison Funebre. J'aurois souhaité que l'Orateur ne l'eût point abandonné comme inutile, après l'avoir développé avec assez de de soin, & qu'il en eût tiré le fond même de sa division. Mais du moment qu'il ne l'a point fait, je suppose qu'il a pu le faire.
   La Division qu'il donne parfaite, & beaucoup mieux développée dans les preuves, qu'elle ne l'est d'abord dans l'exposé, ou les termes de Mérite, de Services, de Talens, de Vertus ne sont pas assez differens les uns des autres pour donner une idée bien distincte des diverses choses qu'on veut lui faire annoncer.
   L'ordonnance de chaque Point du Discours est exacte. Les faits, sans être pesamment nivelez, y sont bien distribuez, & de façon à servir toujours de preuves, & à ne pouvoir être placez plus naturellement que dans le lieu même où ils se trouvent enchassez. L'Orateur a parfaitement observé le precepte d'Horace ; ut iam nunc dicat jam nunc debentia dici.


Bibliographie :
   - Lettre à M. le Marquis d'A... Au sujet de l'Oraison Funèbre de M. le Cardinal de Fleury, par le P. de Neuville, du 26 Juillet 1743, pp. 2-3.


50 euros (code de commande : 22726).


Si vous souhaitez obtenir plus d'informations à propos de ce livre ou le commander,
utilisez le formulaire de commentaire ci-dessous
ou

adressez-nous un message à

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire