mardi 31 octobre 2017

1807. Tableau maçonnique montois.


Tableau des FF.·. qui composent la .·. de St.·. Jn.·., Sous le titre distinctif de la Concorde, à l'O.·. de Mons, à l'époque du 24me. Jour du 4me. Mois de l'an 5807 ; Établie, approuvée et constituée par le G.·. O.·. de France.

Mons, [ca 1807].

In-plano en deux parties assemblées, 410 x 770 mm., exemplaire en bel état de ce très rare document.

    Il fallut attendre la fin de la tourmente révolutionnaire pour que « le 9 mai 1800, [...] un groupe important de Maçons montois décidèrent de fonder une loge nouvelle, dont ils élurent aussitôt les officiers dignitaires. Ils donnèrent à cet atelier le titre distinctif de « La Concorde » et prirent la résolution de réclamer des constitutions au Grand Orient de France [...]. »
   C'est vers mars 1800 que les membres de « La Vraie et Parfaite Harmonie » et de ceux de « La Parfaite Union » prirent la décision de se réunir en une loge unique qu'ils baptisèrent « La Concorde » dans l'espoir de voir aboutir une réconciliation de frères qui, durant la Révolution, avaient « adopté parfois des orientations politiques [très] divergentes ». Le nom fut abandonné « en 1838 pour reprendre, tout en changeant de local, celui de « La Parfaite Union. »


Bibliographie :
   - Arnould (Maurice-A.), La reprise d'activité maçonnique à Mons et dans le département de Jemappes sous le Consulat et l'Empire, dans, Annales du Cercle archéologique de Mons, t. 74, pp. 1-39.


Vendu.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire