mercredi 6 décembre 2017

1937. DUMONT (Fernand) - À ciel ouvert.


DUMONT (Fernand, pseudonyme de Fernand Demoustier).

À ciel ouvert. Poèmes.

La Louvière, Édition des Cahiers de Rupture, 1937.

In-8° broché, 62 p.

Édition originale imprimée à cent exemplaires numérotés (n° 75), rousseurs, très rare.

Analyse de René Poupart :
   Ces poèmes constituent, avec La notion de famille (1935), les textes les plus spécifiquement surréalistes qu'ait écrits Fernand Dumont. Surréalistes par l'emploi de « l'écriture automatique ». Admirateur et disciple de Breton, Dumont se devait d'utiliser ce procédé. La notion de famille, texte écrit en 1935 (publication posthume en 1961), avec sa succession audacieusement extravagante d'images, est ce qui coïncide le mieux à l'« automatisme psychique » préconisé par Breton. L'expérience que représente À ciel ouvert est, elle aussi, intéressante. Il s'agit d'une suite de trente et une pièces composée, dès le premier janvier 1937, à raison d'un poème par jour. Comme d'autres écrits de Dumont (La région du cœur), ces poèmes sont autobiographiques : Dumont assignait aux Surréalistes le devoir de relier intimement leur poésie aux événements de leur propre existence. Ainsi les trente et un poèmes sont-ils l'exutoire d'un amour passionné – celui que Dumont éprouve pour celle qui deviendra sa seconde épouse – que le mensonge social l'oblige à dissimuler. Certains détails du poème nous permettent d'ailleurs d'identifier l'inspiratrice de ces poèmes avec la Nébuleuse de La région du cœur : « Et dans l'obscurité / je n'ai plus rien vu d'autre / que ton visage / phosphorescent comme une immense nébuleuse. »
   En somme, l'« automatisme » de l'écriture poétique tient principalement à cette dictée quotidienne des sentiments, qui fait que les vers donnent une impression d'authentique spontanéité. En surréaliste conséquent, Dumont est soucieux de créer des images nouvelles, des associations inattendues mais dotées d'un étonnant pouvoir de suggestion poétique (« par la fenêtre béante des insomnies », / « on écoutera tomber le grésil d'une petite montre »). La femme aimée absente et vers qui le poète aspire de toutes ses fibres, est assimilée à la lumière, symbole du plus haut idéal. Le mot « lumière » est récurrent dans presque toutes les pièces, avec d'autres termes relevant du même champ sémantique (« étoile, nébuleuse, lune ») ou qui lui sont connotativement associés (« aube », par exemple). Autre thématique majeure dans ces poèmes, comme dans toute l'œuvre de Dumont, celle du « silence » (« nous refermerons les fenêtres du silence »), un silence d'une qualité particulière dispensant de tout recours au langage.
   Il faut rattacher à ces trente et un poèmes, une pièce unique et superbe écrite en 1940 et publiée en 1948, La grande nocturne. Ce sont douze strophes brèves de longueur inégale évoquant l'apparition dans la nuit d'un être féminin indéfinissable mais lumineux et comme surnaturel. C'est peut-être la représentation symbolique de la poésie idéale, celle de l'ineffable, cet ineffable qu'exprime sans doute le mot unique de la strophe finale : « silence ».
   Les dernières poésies de Dumont, réunies en 1948 sous le titre La liberté, furent écrites à la prison de Mons en juin 1942. Neuf pièces poignantes dans leur simplicité et qui, par une étonnante coïncidence, furent composées la même année où un autre surréaliste de même orientation idéologique, Paul Eluard, publiait son célèbre poème Liberté. Rencontre révélatrice de deux hautes consciences et de deux sensibilités poétiques aiguës qui ont quelquefois trouvé des formules presque identiques pour parler de la liberté, comme en témoigne le début du poème III de La liberté : « Dans le carré du ciel / qui me reste pour rêver / je vois un doigt de feu calligraphier son nom. »


Bibliographie :
   - Poupart (René), À ciel ouvert, recueil de poèmes de Fernand Dumont, dans Lettres française de Belgique. Dictionnaire des œuvres. II. La poésie, pp. 16-17.



250 euros (code de commande : 26246).


Si vous souhaitez obtenir plus d'informations à propos de ce livre ou le commander,
utilisez le formulaire de commentaire ci-dessous
ou

adressez-nous un message à

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire